Falkenbach - Heathen Foray [Paroles (Lyrics) & Traduction]

Publié le par Zoldickun

Je ne suis pas forcément très accroc au metal et je n'ai découvert Falkenbach, groupe de viking metal, que très récemment, mais j'avoue avoir vraiment bien accroché. Le groupe de Vratyas Vakyas mêle ainsi le metal et la musique traditionnelle germano-scandinave de façon plutôt intéressante et les textes accompagnant ces musiques sont vraiment splendides et décrivent un univers très intéressant.

La chanson que je vais présenter ici est issue de leur dernièr album, Heralding - The Fireblade (2005). Je ne suis pas forcément un fana de l'album mais il y a deux ou trois morceaux que j'apprécie tout particulièrement et que j'écoute souvent en boucle ces derniers jours. Heathen Foray en fait partie...

Ça n'a pas été très facile de traduire ce texte, et il y a sans doute pas mal d'erreurs mais bon ça donne un aperçu assez bon de l'univers de ce groupe dont le nom signifie "La rune des faucons".
Et puis, c'est quand même un de leurs textes les plus abordables niveau compréhension. En tout cas je comprends mieux cet anglais littéraire que les textes écrits en latins, en vieil allemand ou encore en vieil islandais, autres langues dans lesquelles écrit Vakyas :p


D'autre part, comme je me doute que 99% des gens qui liront ça (sans compter ceux qui tomberont ici via Google en cherchant des infos sur le groupe germano-islandais) ne doivent pas connaître du tout et que c'est assez spécial (et mérite d'être entendu au moins une fois par chacun), bah je rajoute un lien vers un extrait hébergé sur amazon.com : Version wma, version RealOne.










Falkenbach - Heathen Foray


...In ancient times once rode across the land
a man unknown on a horse of untold grand,
adorned his cape by thirty runes of gold
of whom the tales since ages unknown told...

...The man arrived at the shore of sea
and gazed onto the nightly sky,
his ears could hear and his eyes could see
two ravens dark as night passing by...

...In a distance far the thunder sounds
and lightnings reached the frozen grounds,
his breath ran fast, his heart pounded strong
as the day now came, awaited oh so long...

...Tears will fall and blood will soon be shed
when the dawn heralds the twilight of the day...
Then into battle they will ride with their swords in hand
for a heathenish foray...

...Countless miles he rode through ice and knee-deep snow
over mountains 'till the landscape changed its face
so he at last arrived where winds blew strong and chill
like a welcome to all those who trod this place...

...He in cape was wrapped, and with his hammer 'round his neck
he forced his way though he didn't saw the path,
but he did not rest, 'till he had crossed this land of chill
and the storm had calmed, when he stood alone on hill...

...His eyes could see the forrest shining bright
and it's trees reflected solens golden light,
the sound of horns then reached his ears
to welcome him and take away his fears...

...From all their lands the kings, they came
with their retinue of countless men,
and the maiden in full armour sat on their horses,
winged, until the right began...

So he rested a while an recovered from his ride,
the horizon gleamed by the mighty northers light,
and the elder ones sang tales about the past,
of their ancestors pride, that will forever last...

...As the darkness fell and gone was solens light
the silence ruled amongst the men of heathenpride,
who gatheren in a mighty battle-line
and awaited their Gods to give the final sign...



Voici le long texte en anglais et maintenant je passe à ma traduction que j'espère pas trop fausse. Vous conviendrez de la complexité du texte originelle et j'espère quand même que ma version française ne contient pas trop de contresens et vous aidera à saisir la signification de l'histoire.



Dans les temps immémoriaux, après avoir voyagé à travers le pays,
un homme inconnu, sur un cheval d'immense stature,
orna sa cape par trente runes d'or,
dont parlaient les légendes depuis des temps inconnus.

L'homme arriva près du rivage maritime,
et regarda fixement le ciel chaque nuit,
ses oreilles pouvaient entendre et ses yeux pouvaient voir,
deux sinistres corbeaux alors que la nuit passait.

À une distance lointaine, le tonnerre gronda
et des éclairs atteignirent le sol gelé,
sa respiration s'accéléra, son c?ur battit fort
alors que le jour maintenant se levait... attendu pendant si longtemps !

Les larmes couleront et le sang sera bientôt versé,
quand l'aube annoncera le crépuscule.
Alors dans la bataille ils se rueront avec leurs épées à la main
pour un assaut païen...

Les miles incalculables qu'il parcouru à travers la glace et la neige jusqu'au genou,
par dessus les montagnes jusqu'à ce que le paysage changea son visage,
pour qu'il arrive enfin là où les vents soufflent puissamment et gèlent,
en guise de bienvenue pour ceux qui piétinaient ce lieu.

Lui de sa cape était enveloppé, et avec sa masse autour de son cou,
il forçait le passage bien qu'il ne voyait pas le chemin,
mais il ne se reposa pas, avant d'avoir traversé ce pays de frisson,
et que la tempête se soit calmée, quand il se tint seul sur la colline.

Ses yeux pouvaient voir la forêt flamboyant avec éclat,
et ses arbres qui reflétaient la lumière dorée du soleil,
le son des trompes alors atteignit ses oreilles,
pour l'accueillir et lui soustraire ses peurs...

De tous leurs royaumes, eux, les rois, vinrent,
avec leur escorte innombrable,
et les jeunes filles, avec leurs armures complètes, s'assirent sur leurs chevaux,
ailées, attendant que la justice se fasse...

Alors il dormit un instant, et récupéra de son voyage,
l'horizon étincelé par les puissantes lumières du nord,
et les plus âgés chantèrent des chants du passé,
sur l'orgueil de leurs ancêtres, qui perdurera éternellement.

Tandis que l'obscurité prit place et que partirent les lumières solaires,
le silence domina parmi les hommes de fiertés païennes,
qui se rassemblèrent dans une puissante disposition guerrière,
et attendirent que leurs Dieux envoient le signal final...




Paroles de la chanson : Vratyas Vrakyas (Falkenbach)
Traduction des paroles : Zoldickun




Voilà ! Et la liste des chansons disponibles sur ce site se trouve toujours au même endroit :p

Commenter cet article

sekhmet 20/10/2008 16:58

Salutation,Je suis moi même devenu accro à falkenbach, et je voulais tye demander, comme tu fais de la guitare, si tu avais la partie de guitare de Farewell et the aardent awaited land.Si oui, j'apprécierai vraiment que tu me les envoie via E-mail à l'adresse sekhmet0312@yahoo.fr.Tu peux me les envoyer en format GP5.Merci bien +

nocturnal diarrhoea 21/06/2006 10:45

Salut! Effectivement je suis tombé sur ton blog(?) alors que je cherchais un wallpaper falkbenbach sur google! Moi j'ai acheté heralding, en edition limité (un beau digipack blanc et tout, avec un titre bonus génial :D) et effectivement ce cd est énorme. Des groupes de ce genre il en existe moult moult! Yen a un dernier sur lequel je vais me pencher bientot, c'est kampfar! En tout cas, ta traduction est bien faite, apres chui pas prof d'anglais pour trouver les fautes et incohérences. En tout cas, bravo et n'hésites pas à aiguiser  ta curiosité métallistique! :D

Zoldickun 22/06/2006 00:35

Ok, bah si tu as des groupes (en plus de kamfar) à conseiller n'hésite pas :)

Sakura8 09/04/2006 00:14

Merci Nicolas ;)

Zoldickun 09/04/2006 00:15

De rien ;)

Sakura8 04/04/2006 13:51

Bah oui, j'ai bien dormi :):0010:

Zoldickun 04/04/2006 18:04

:)

Sakura8 03/04/2006 21:03

J'ai besoin de repos en ce moment MatchouX... c'est aussi en partie pour ça que j'ai du mal à me mettre à l'ouvrage d'un article sur Ballad Of Cathain...mais bon... T'es chouX de t'inquiéter de mon absence :)Gros Bisous MatchouX & Nicolas :)

Zoldickun 04/04/2006 00:28

Bah dors !