NBA : Steve Nash élu Most Valuable Player 2006 !

Publié le par Zoldickun

J'avais décidé d'attendre avant de publier cet article mais je pense que c'est bon là.
Voici donc l'article sur la dernière des six récompenses individuelles majeures ! Après le Rookie of the Year 2006 [Chris Paul], le trophée de Meilleur Défenseur NBA 2006 récompensant Ben Wallace,
le Coach of the Year 2006 [Avery Johnson], le sixth man award attribué à Mike Miller et la récompense de M.I.P. obtenue par Boris Diaw, il restait la récompense ultime, celle de M.V.P. (most valuable player).



Et c'est le Canadien né en Afrique du Sud, Steve Nash qui reçoit la récompense qu'il avait déjà obtenu la saison passée.

Nash devient ainsi le second meneur de jeu de l'histoire (après Magic Johnson) a remporté deux fois le Maurice Podoloff Trophy et rejoint un groupe composé d'uniquement huit autres joueurs (que des énormes stars : Bill Russell, Wilt Chamberlain, Kareem Abdul-Jabbar, Moses Malone, Larry Bird, Magic Johnson, Michael Jordan et Tim Duncan) ayant été désigné MVP deux saisons consécutives.

C'est à cause de cela que je voulais attendre avant d'annoncer le double sacre de Steve Nash. Beaucoup critiquait déjà l'an passé le fait qu'un joueur comme lui soit récompensé et là avec le doublé ça y va de plus belle car il est vrai que Nash n'a pas le palmarès de ses prédecesseurs, lui qui n'a même jamais participé aux NBA Finals. Mais voilà... pour l'instant les Phœnix Suns mènent 1 à 0 face aux Dallas Mavericks en finales de Conférence. Ils n'iront peut-être pas jouer les finales et Nash ne gagnera peut-être jamais le titre NBA mais bon... c'est déjà pas mal... surtout au vue des blessures touchant l'effectif de l'équipe de l'Arizona.

Moi, de toute façon, je suis forcément un défenseur de Nash puisque les Suns sont mon équipe favorite en NBA mais je voulais attendre d'être sûr que les Suns passeraient les deux premiers tours pour pouvoir défendre l'élection de Steve Nash.
Je peux comprendre, bien entendu, que certaines personnes considèrenet que d'autres joueurs auraient plus mérité le titre de
MVP 2006. D'ailleurs, si j'avais dû voter, j'aurais sans doute sélectionné Dirk Nowitzki en numéro 1 et Nash n'aurait peut-être été que troisième de mon top 3 derrière Chauncey Billups.
De même, si LeBron James ou Kobe Bryant avait été récompensé, je n'aurais pas crié au scandale.
La chose qui me dérange, justement, ce n'est pas que certains prétendent que Nowitzki ou Bryant (pour Kobe c'est très contestable cependant) auraient davantage mérité la récompense mais plutôt que des gens se permettent de dire que Steve Nash ne mérite pas ce doublé.









Statistiquement, Steve Nash a réalisé une saison énorme avec 18,8 points, 10,5 passes décisives et 4,2 rebonds en seulement 35 minutes par match. Sa sélection de shoots est également irréprochable puisque son pourcentage de réussite aux tirs s'élève à 51,2% avec un joli 44% à trois points. En plus, il ne gâche aucune occasion sur la ligne des lancers-francs et finit premier de la NBA avec 92,1% de réussite dans ce domaine.
Par rapport à l'an passé, si sa moyenne de passe est quasiment la même, il marque 3,3 points de plus par match (seconde plus grande progression au scoring pour un MVP après Larry Bird) et ses moyennes de points, de rebonds et de pourcentage aux tirs sont les plus élevées de sa carrière.
Au passage, il rejoint également Reggie Miller, Mark Price et Larry Bird parmi les seuls joueurs à avoir finit une saison avec des pourcentages supérieurs à 50% aux tirs, 40% à trois points et 90% aux lancers-francs.

Mais plus que les statistiques individuelles, c'est surtout l'impact de Nash sur les Suns qui lui vaut d'effectuer cette année le doublé en tant que meilleur joueur de la ligue. En effet, en remportant au moins un match en finales de conférence, les Suns font mieux que leur parcours de la saison passée malgré la blessure d'Amare Stoudemire (qui vaut environ 26 points et 10 rebonds en moyenne) toute la saison et avec les départs de Joe Johnson et Quentin Richardson à l'intersaison.
C'est d'autant plus remarquable qu'il a fallu intégrer Boris Diaw, Kurt Thomas, Raja Bell, James Jones, Eddie House et Tim Thomas notamment à l'équipe puisqu'aucun de ces joueurs n'étaient dans l'équipe l'an passé. À noter également que cinq de ces six joueurs au moins réalisent la meilleure saison de leur carrière.
Pour finir, ça va faire plus de trois mois que les Suns jouent sans aucun véritable intérieur et ils sont pourtant parmi les quatre équipes encore en course pour le titre NBA.


Je crois que j'ai tout dit... Dirk Nowitzki (qui réalise également des playoffs maginifques) aurait fait un très bel MVP mais Steve Nash est vraiment crédible en tant que double MVP à mes yeux !



Vous trouverez ci-dessous le descriptif des votes des 125 votants puis le palmarès du trophée de MVP.



Player (Équipe)
1st 2nd 3rd 4th 5th Total Pts
Steve Nash (Phoenix) 57 32 20 8 6 924
LeBron James (Cleveland) 16 41 33 23 7 688
Dirk Nowitzki (Dallas) 14 22 25 36 17 544
Kobe Bryant (LA Lakers) 22 11 18 22 30 483
Chauncey Billups (Detroit) 15 13 22 18 25 430
Dwyane Wade (Miami) - 3 4 9 19 87
Elton Brand (LA Clippers) 1 1 2 3 14 50
Tim Duncan (San Antonio) - 2 - 6 1 33
Tony Parker (San Antonio) - - 1 - 4 9
Allen Iverson (Philadelphia) - - - - 1 1
Shawn Marion (Phoenix) - - - - 1 1




    * 1956 - Bob Pettit, St Louis Hawks
    * 1957 - Bob Cousy, Boston Celtics
    * 1958 - Bill Russell, Boston Celtics
    * 1959 - Bob Pettit, St. Louis Hawks
    * 1960 - Wilt Chamberlain, Philadelphia 76ers
    * 1961 - Bill Russell, Boston Celtics
    * 1962 - Bill Russell, Boston Celtics
    * 1963 - Bill Russell, Boston Celtics
    * 1964 - Oscar Robertson, Cincinnati Royals
    * 1965 - Bill Russell, Boston Celtics
    * 1966 - Wilt Chamberlain, Philadelphia 76ers
    * 1967 - Wilt Chamberlain, Philadelphia 76ers
    * 1968 - Wilt Chamberlain, Philadelphia 76ers
    * 1969 - Wes Unseld, Baltimore Bullets
    * 1970 - Willis Reed, New York Knicks
    * 1971 - Kareem Abdul-Jabbar, Milwaukee Bucks
    * 1972 - Kareem Abdul-Jabbar, Milwaukee Bucks
    * 1973 - Dave Cowens, Boston Celtics
    * 1974 - Kareem Abdul-Jabbar, Milwaukee Bucks
    * 1975 - Bob McAdoo, Buffalo Braves
    * 1976 - Kareem Abdul-Jabbar, Los Angeles Lakers
    * 1977 - Kareem Abdul-Jabbar, Los Angeles Lakers
    * 1978 - Bill Walton, Portland Trail Blazers
    * 1979 - Moses Malone, Houston Rockets
    * 1980 - Kareem Abdul-Jabbar, Los Angeles Lakers
    * 1981 - Julius Erving, Philadelphia 76ers
    * 1982 - Moses Malone, Houston Rockets
    * 1983 - Moses Malone, Philadelphia 76ers
    * 1984 - Larry Bird, Boston Celtics
    * 1985 - Larry Bird, Boston Celtics
    * 1986 - Larry Bird, Boston Celtics
    * 1987 - Magic Johnson, Los Angeles Lakers
    * 1988 - Michael Jordan, Chicago Bulls
    * 1989 - Magic Johnson, Los Angeles Lakers
    * 1990 - Magic Johnson, Los Angeles Lakers
    * 1991 - Michael Jordan, Chicago Bulls
    * 1992 - Michael Jordan, Chicago Bulls
    * 1993 - Charles Barkley, Phoenix Suns
    * 1994 - Hakeem Olajuwon, Houston Rockets
    * 1995 - David Robinson, San Antonio Spurs
    * 1996 - Michael Jordan, Chicago Bulls
    * 1997 - Karl Malone, Utah Jazz
    * 1998 - Michael Jordan, Chicago Bulls
    * 1999 - Karl Malone, Utah Jazz
    * 2000 - Shaquille O'Neal, Los Angeles Lakers
    * 2001 - Allen Iverson, Philadelphia 76ers
    * 2002 - Tim Duncan, San Antonio Spurs
    * 2003 - Tim Duncan, San Antonio Spurs
    * 2004 - Kevin Garnett, Minnesota Timberwolves
    * 2005 - Steve Nash, Phoenix Suns
    * 2006 - Steve Nash, Phoenix Suns


Commenter cet article

Reiiel 29/05/2006 15:29

Election de Nash, pas outrageusement méritée et donc contestée, mais pas pour autant illégitime. Les playoffs n'ont toujours pas donné tort aux électeurs; espérons que le débat soit clos dans quelques semaines ;)

Zoldickun 29/05/2006 16:41

Tiens... salut toi :)Je pense que la polémique ne cessera jamais vraiment réellement car même si les Suns venaient à remporter le titre, Nowitzki est quand même monstrueux dans ces playoffs mais bon... Nash ne démérite vraiment pas non plus.