Eurobasket Espoirs 2006 : Les chances et les objectifs des bleuets dans cette compétition.

Publié le par Zoldickun

Après avoir présenté rapidement l'eurobasket espoirs masculins et avant de rentrer plus précisément dans le vif du sujet, je voulais donner une suite à mon article sur la présentation de l'équipe de France.



Comme je l'avais dit au moment de la présentation de l'équipe, le gros point fort de cette équipe de France se situe au niveau des lignes extérieures avec notamment ce qui est sans doute le meilleur trio de meneurs européen sur les années 86-87. Pellin et Curti, tous deux en 87, sont deux très bons meneurs qui ont commencé cette année à obtenir pas mal de temps de jeu en Pro A et qui disposent d'une bonne expérience au niveau des compétitions internationales jeunes. Ils formaient l'an passé la base de l'équipe de France cadets. À leur côté cette année, Mickaël Mokongo, né en 86, qui fait d'ores et déjà parti des tous meilleurs joueurs français de Pro A. Étant donné qu'il est le meilleur scoreur des trois, c'est à lui qu'est revenu la responsabilité d'être décalé au poste 2. Il fallait forcément le faire, car on ne pouvait pas se permettre de n'offrir que quarante minutes de temps de jeu cumulé à ces trois joueurs là.
À ce trio exceptionnel, on peut rajouter Souarata Cissé qui évoluera au poste d'ailier. Le joueur de l'Élan Béarnais a prouvé lors de certains matches de préparation qu'il pouvait s'imposer en tant que leadeur offensif des bleuets et son potentiel athéltique à son poste n'a pas beaucoup d'équivalent dans le contexte européen.

Ce qui est dommage cependant, c'est que la raquette française ne soit visiblement pas au niveau des lignes extérieures. Les absences de Petro et Mahinmi, combinée à celle, moins importante mais quand même, d'Aurélien Salmon, sont vraiment très préjudiciables. Johan Petro, suite à sa prometteuse saison NBA chez les Seattle Supersonics, est sans doute actuellement le meilleur pivot européen de sa classe d'âge. Quand à Ian Mahinmi, il n'est pas très loin derrière et aurait sans doute eu très envie de se rattraper de ses performances internationales mitigées (pour cause de blessure) de l'été 2005. Il ne fait aucun doute qu'une association Petro-Mahinmi, les deux en même temps sur le terrain, aurait causé énormément de dégâts à l'échelle d'une compétition de jeunes européens. Pour les remplacer, aucun joueur de plus de 2,05m ayant la maturité nécessaire...

L'équipe de France a cependant l'habitude de se débrouiller sans grand (par la taille) joueur et basera de nouveau son jeu sur la mobilité en essayant également de bien mettre en avant les qualités athlétiques des jeunes français qui ont toujours été dominants à ce niveau dans les compétitions continentales.

Soyons honnêtes et ambitieux, cette équipe de France, malgré ses carences à l'intérieur, possède les éléments nécessaires pour montrer de très belles choses dans cette compétition. Le plus dur sera sans doute de passer le premier tour, ce qui est (la qualification pour les quarts) l'objectif annoncé par le staff tricolore. En effet, l'équipe de France partage l'affiche du groupe C avec la Turquie, la Russie et l'Allemagne. Or, si on peut laisser à l'Allemagne le rôle de petit poucet du groupe qui aura du mal à décrocher une seule victoire, Turcs et Russes sont de bien plus gros poissons et sont les favoris pour décrocher l'une des deux places qualificatives.
Les Russes, même s'ils devront faire avec les absences cumulées de Kurbanov et Korolev sont quand même les champions en titre et cinq des champions 2005 sont encore dans l'équipe cette année. Quant aux Turcs, ils sont pour la majorité des gens les favoris numéros un pour la première place. Ils ont une très bonne équipe, dirigée par un très bon coach et ont l'avantage de jouer à domicile. Du lourd en somme... et il faudra entrer de plein fouet dans la compétition puisque la France affronte la Russie lors de son premier match le 14/07/06, et enchaîne juste après avec les Turcs le 15. Un mauvais départ ruinerait donc tout espoir de médailles.









Les matches de préparation des français permettent cependant de rester optimistes, même si rien ne sera facile. Petit retour sur cette préparation :

Tout a commencé avec trois matches face à la Turquie à Temple sur Lot les 21, 22 et 23 Juin.
Victoire 80 à 60 des Français le 21, défaite 78-75 après prolongation le 22 et victoire 91-86 le 23. De très bons résultats donc contre les grands favoris du tournoi qui ont permis à la fois de découvrir un excellent Cissé (17,3 points de moyenne) et de voir que les français pouvaient s'en sortir à l'intérieur contre des Turcs très bien fournis dans la raquette. Attention cependant à cette équipe turque qui sera beaucoup plus difficile à jouer une fois arrivé en Turquie.


Les bleuets ont ensuite profité de leur stage à Arles sur Tech pour se mesurer aux juniors (moins de 18 ans) français. Bilan : une victoire 88-78 et une défaite 85-76. Pas transcendant pour les aînés donc mais pas très grave non plus et plutôt encourageant pour les juniors (c'est toujours ça :p).


Les Espoirs se sont de toute façon rassurés peu de temps après, lors du tournoi de Auch. Victoire 71-57 contre la Slovénie, victoire 91-43 contre la Hongrie et victoire 95-70 contre la Croatie. Ces matches ont permis à l'entraineur de tester pas mal de petites choses et d'asseoir un peu plus les stratégies défensives françaises. Offensivement on a également pu voir différents joueurs se mettre en valeur selon les matches et il est toujours bon de pouvoir compter sur plusieurs options offensives différentes. Attention cependant au fait qu'Aurélien Salmon a livré un très bon tournoi avant de se blesser et de devoir déclarer forfait pour la suite de la préparation et donc le championnat d'Europe également.


Pour finir, petit tournoi à Porto San Giorgio, en Italie, du 8 au 10 Juillet, débuté par une légère défaite face à l'Espagne (70-75) mais conclu par deux victoires, d'abord sur l'Italie (72-56)  puis contre la Bulgarie (77-75).






La suite du programme pour les Bleuets ce sera donc la Russie le 14, la Turquie le 15 et l'Allemagne le 16. Ensuite, les matches des poules de quarts auront lieu les 18, 19 et 20 Juillet, les demi-finales le 22 et la finale le 23. En espérant que la France ira le plus loin possible et que je n'ai vraiment pas à regretter les absences de nos intérieurs vedettes. Bon courage aux douzes sélectionnés en tout cas !

Et puis, si vous voulez suivre l'avancement de la compétition, je vais faire de mon mieux pour écrire les articles le plus rapidement possible !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article