Tournoi de Berlin - Seconde et dernière journée.

Publié le par Zoldickun

Troisième défaite consécutive de la France après la Grèce et l'Italie... Ce coup-ci, c'est la Turquie qui nous a dominé 89-76 et on finit par la même occasion dernier de ce Tournoi de Berlin.

Tout avait pourtant mieux commencé que contre l'Italie et les Français étaient même devant à la mi-temps par 5 longueurs d'avance (43-38). Mais un dernier quart-temps catastrophique, "remporté" 31-16 par les Turcs allaient leur coûter la victoire.

Le leader de la sélection turque a de nouveau été Serkan Erdogan avec 22 points. Il faut savoir que celui-ci est limite considéré comme  un héros national en Turquie après avoir fait le choix de repousser son opération du genou qui lui aurait imposer six mois de repos. Hedo Turkoglu et Mehmet Okur ayant également déclaré forfait pour les Championnats, Erdogan a préféré se montré présent pour aider sa nation en différant cette lourde opération ce qui lui a valu les louanges de la fédération et de son ministre des sports.
Côté turc on aura également remarqué les 12 points de Kurtoglu et Kutluay, les 10 de Peker mais aussi les 10 d'Ilyasova qui avait été élu MVP de l'Eurobasket Espoirs après avoir emmené les siens à la seconde place.


Chez les Français, Tony Parker est de nouveau le meilleur marqueur avec 16 points, suivi de Gomis et Julian avec 10 points chacun. Jo Gomis a livré un très bon début de match (5 points dans les quatre premières minutes) alors qu'il débutait le match aux côté de T.P.
Turiaf s'est également montré précieux avec 7 points lors de ses quatre premières minutes sur le terrain et une grosse présence en défense et s'est ainsi assuré son billet pour le Japon.
Enfin, Florent Piétrus s'est, lui aussi, montré très utile en s'impliquant partout sans chercher à s'économiser le moins du monde.


La feuille de match
Spectateurs : 3000 environ
Arbitres : MM. Lottermauser, Cerebuch et Bericik.

Turquie :
31 paniers (dont 9 sur 26 à 3 pts) sur 65 tirs - 18 LF sur 25 tentés - 35 rebonds - 13 passes décisives - 1 contre - 7 interceptions - 15 balles perdues - 27 fautes personnelles.
Peker (10), Kurtoglu (12), Gönlüm (4), Arslan (8), Ermis (2), Akyol (2), Erdem (3), Solak (4), Erdogan (22), Ilyasova (10), Kutluay (12).

France :
26 paniers (dont 4 sur 12 à 3 pts) sur 51 tirs - 20 LF sur 30 tentés - 33 rebonds - 15 passes décisives - 5 contres - 13 interceptions - 17 balles perdues - 23 fautes personnelles.
Gomis (10), Gelabale (3), Jeanneau (2), Foirest (5), M. Pietrus (7), Parker (16), F. Pietrus (9), Julian (10), Diaw (5pts et 8 rbds), Turiaf (7), Petro (2).




Ils restent maintent au sélectionneur à comprendre les raisons de cette défaite. Une baisse de forme en fin de match déjà, un manque d'implication offensif des arrières-ailiers (Gomis mis à part) et une réussite "horrible" (pas géniale disons) aux lancers-francs (20/30).


On verra ce qu'il en sera après le Tournoi de Chine qui débute le 12/08/06. Treize joueurs français participeront à ce tournoi suite à l'éviction du groupe de Mamoutou Diarra (voir l'article en parlant).







Pour finir cet article sans rien oublier, précisons que c'est l'Italie qui a remporté la Supercup en venant à bout de l'Allemagne sur le score de 70 à 65.

En voici le rendu statistique (d'après l'AFP) :

 À Berlin (Max-Schmeling-Halle) : Italie bat Allemagne 70 à 65 (score des quart-temps: 13-16, 16-12, 23-15, 18-22)

Spectateurs: 6600

Italie :
23 paniers (dont 8 sur 24 à 3 pts) sur 61 tirs - 16 LF sur 22 tentés - 39 rebonds - 12 passes décisives - 2 contres - 8 interceptions - 11 balles perdues - 21 fautes personnelles.
Gianluca Basile (13 pts, 6 rbds et 2 pd), Stefano Mancinelli (3), Matteo Soragna (5), Denis Marconato (9), Andrea Michelori (4), Marco Mordente (8), Luca Garri (3), Fabio Di Bella (7), Marco Belinelli (18)

Allemagne:
23 paniers (dont 7 sur 18 à 3 pts) sur 54 tirs - 12 LF sur 20 tentés - 38 rebonds - 12 passes décisives - 4 contres - 4 interceptions - 16 balles perdues - 24 fautes personnelles.
Mithat Demirel (2 pts et 3 pd), Ademola Okulaja (9), Robert Garrett (10), Steffen Hamann (8), Pascal Roller (9), Patrick Femerling (7), Dirk Nowitzki (11 pts et 6 rbds), Jan-Hendrik Jagla (7), Guido Grünheid (2).

Commenter cet article