Articles deux en un : Locomotive absente et racontage de vie !

Publié le par Zoldickun

Je n'avais encore jamais d'article avec ce genre de titre. Il faut un début à tout ; ça donne un petit effet surréaliste, non ? J'hésitais à écrire un article Locomotive absente puis un article Racontage de vie (ou inversement) et finalement autant faire du deux en un, mais avec deux titres dans ce cas s'il vous plait. Ça ne vous plait pas ? Tant pis, lisez la suite...



J'ai pas mal de choses à raconter sur ma petite vie qui n'est pas forcément redevenue totalement trépidante mais qui n'est pas ennuyeuse non plus pour autant. Quelques banalités qui devraient ennuyer les "étrangers" (à ce blog ou à ma vie) mais qui bizarrement intéressent quand même pas mal de monde (curiosité ? peu importe les raisons...). J'ai un peu de retard sur certains évènements car forcément je ne peux pas toujours raconter tout ça au jour le jour, mais de toute façon ma mémoire garde trace de toute cette matière pour quand j'ai du temps.
Alors bien sûr je n'ai toujours pas parlé de l'histoire de strip-tease tant attendu par Lefab (il ne laisse de commentaires que si je parle de ça :p) mais j'ai peur qu'à force il soit déçu car ses fantasmes (et les vôtres ?) ont déjà dû de loin dépasser mon histoire plutôt banale au final. Donc on verra plus tard... Je prendrai sans doute aussi le temps de reparler de mes aventures assediquiennes et puis il n'y a pas longtemps j'ai rencontré des modos/aidants d'over-blog (la plate-forme hébergeant mon blog et dont je suis modérateur bénévole du forum [même si depuis quelques temps je m'y fait plutôt très discret]). Quasiment personne parmi mes visiteurs ne fait parti de la blogosphère obienne mais je raconterai rapidement quand même juste parce que j'ai dit à Caroline que j'en parlerai. Je profite également du fait que cet article s'appelle, en partie,  Racontage de vie, pour dire à certains de mes contacts MSN curieux qui passeraient dans le coin, que ce n'est pas la peine d'attendre de trouver ici des informations sur certaines pérégrinations normandes récentes (comprenne qui pourra comme on dit). C'est bien de garder un peu de mystère parfois :p


Bref... reprenons à partir de Vendredi maintenant. Il était prévu que la Miss Marilyne vienne squatter chez moi de Vendredi soir à Samedi après-midi car je m'apprêtais à quitter Paris pour quelques temps et comme il faut bien s'occuper, j'ai eu idée qu'on aille "visiter" la Flèche d'Or puisque l'on doit bientôt y retourner. Nous bravâmes donc le temps de merde qui sévissait dans la capitale française pour nous rendre dans ce lieu ô combien magnifique. Je ne vais pas en dire beaucoup plus (dans cet article) car ce sera le sujet d'un article dédié uniquement à ça mais bon... même si j'ai été ravi (un peu trop justement) de me retrouver là-bas, ça a fait naître en moi pas mal de regrets. Ce bar/salle de concert n'est qu'à 15 minutes de chez moi, seulement à quelques stations de ce chez-moi dans lequel je vis depuis presque trois ans, et c'était la première fois que j'y mettais les pieds. Rhaaaa (c'est stylistique xD) ! C'était loin d'être la dernière je crois et je risque de m'y rendre très très très très très (stylistique aussi même si limite lourd) souvent. Découverte de groupes sympa en tout cas (encore !) et vous pourrez découvrir le récit de tout ça d'ici Lundi (là je suis optimiste) ou Mardi sans doute. À ne pas rater...


Ensuite (Samedi après-midi donc) j'ai eu le plaisir de visiter un Club Med Gym (merci Marilyne de me faire découvrir des choses si magnifiques) mais ça je ne sais pas si je raconterai :p
Et puis mon frangin à débarquer chez moi vers 16h. Là j'ai fini mon sac en speed et direction la gare pour rentrer ensemble à Troyes (on est inscrit sur les listes électorales à Rosières, donc forcément faut rentrer souvent en ce moment). C'est bizarre que le jour même certains trains ne soient plus visibles sur le site Internet, mais ça m'a déjà fait le coup donc on a tenté d'aller à la gare quand même directement. Bien nous en a pris puisque l'on a pu acheter les billets et récupérer deux sièges non réservés à l'avant du train. Parfait en somme...
Mais c'est mal connaître la SNCF (bon en même temps je n'ai pas choisi le titre pour rien non plus :p). Cinq minutes avant le départ, petite annonce vocale pour nous signaler qu'il manque la locomotive... Pas très pratique xD J'avoue que j'ai souvent des soucis avec la SNCF, mais que ça c'était une première pour moi. J'avais déjà eu le coup du "problème de personnel" (qu'il faut comprendre en général comme un "le conducteur ne s'est pas réveillé à l'heure") mais là ils ont fait fort. Comment peut-on oublier de mettre la locomotive ? Ça faisait déjà quinze minutes qu'il était en gare le train et puis d'ailleurs comment ils ont fait pour l'amener sur le quai d'abord ?
Alors comment ont-il fait pour la "perdre" ? C'est quand même gros une locomotive et ça se vole moins facilement qu'une voiture... Surtout que pour décider de voler une locomotive faut quand même avoir des idées plutôt saugrenues, non ? Bref... Où était-elle passée ? Mystère et boule de gommes ! Ce qui est sûr c'est qu'il a fallu attendre 45 minutes pour avoir droit à une nouvelle (peut-être la même allez savoir) locomotive.
Bon ce n'était pas très grave... Il s'est dépêché ensuite et n'a eu "que" 32 minutes de retard à l'arrivée à Troyes (ce qui est assez significatif quand même sur un voyage devant durer 1h25). Comme vous pouvez le remarquer j'en fait le récit de façon différente de d'habitude cependant. Je ne "râle" pas vraiment. Après tout on était Samedi soir, rien de pressé à faire, arrivé à Troyes à 19h15, ce qui est raisonnable et puis j'étais avec mon frère donc je suis souvent plus patient dans ces cas-là.


Voilà c'est tout ! Je vais écrire un petit article sur le fait qu'il faut que vous évitiez (si possible mais vous êtes libres de faire ce que vous voulez après tout) de voter pour un certain Nicolas Sarkozy, car bon personnellement ça me ferait un peu chier de l'avoir pour président (désolé pour le vocabulaire utilisé mais faut dire les choses comme elles sont) et puis je vais retourner voir mon lit car il est quand même 4h du matin là.

Au passage, je sais que ça n'intéresse personne, mais il faudra que je repense à jouer au journaliste sportif à l'occasion ; je prends plein de retard dans mes articles basketballistiques. Enfin bon... il y a des choses plus importantes à s'occuper actuellement, notamment certains examen approchant à vitesse grand V et que j'aimerai ne pas trop rater si possible.

À plousse chers lecteurs !



P.S. : Je pense rester dans l'agglomération troyenne (avec tout ce que ça implique concernant la mise à jour du blog, c'est surtout pour ça que je précise) jusqu'à au moins Mercredi voire Jeudi ou même Vendredi (au plus tard car j'ai un concert à aller voir moi quand même :p). It will be day to day as they said over there...

Publié dans Ma vie trépidante...

Commenter cet article

Alexander Lensherr 06/05/2007 21:42

Il faut faire un film appelé : Ma vie SNCF. 

Zoldickun 06/05/2007 23:42

Ouais et c'est pas fini je pense...Là moi je suis resté à la campagne mais mon frère vient de repartir because boulot et encore 35 minutes de retard. Problème d'aiguillage, la totale...