Jalousie éducative !

Publié le par Zoldickun

J'aime bien ce titre ! (Oui j'ai décidé de faire dans les introductions bizarres pour mes futurs articles, c'est histoire qu'on reconnaisse que c'est bien moi qui écris). Hier (enfin il y a vingt-deux heures, j'avais écrit que je vous ferai un genre d'article bilan (allez relire la formulation exacte employée à ce moment-là). Bah figurez-vous (le titre vous avait peut-être déjà "mis la puce à l'oreille visuelle") qu'il ne s'agit pas de cet article. L'article que je vais écrire (et dont j'ai déjà les grandes lignes en tête mais c'est tout) j'ai envie de l'écrire depuis mes courses du début de soirée.
Pourquoi ai-je envie d'écrire ça ? (Oui je fais durer le suspense avant de vous laisser comprendre le titre). Accumulation de plusieurs évènements et puis j'ai envie de parler du thème principal (pas forcément de cette façon) depuis longtemps.


Le facteur déclencheur je crois que c'est le message écrit par ma dernière ex (petite amie) que j'ai retrouvé chez moi en rentrant du boulot ce soir. Elle m'apprenait "'gentiment" qu'elle allait me bloquer sur MSN pour ne plus voir mes "pseudos de merde" (ça sert à rien pourtant, ce qu'il faut faire c'est supprimer le nom, mais bon comme je suis gentil je l'ai bloquée de mon côté, chose que je ne fais normalement jamais, et je la débloquerai si je la vois connectée un jour) et qu'elle ne voulait plus venir sur mon blog (qui est pour elle un blog de de merde, qui suppure encore et toujours de [ma] pseudo superiorité) pour lire [mes] trépidantes aventures avec [ma] Marilyne. Pourquoi pas...
J'ai mis le "gentiment" entre guillemets parce qu'elle en profite quand même pour me menacer de venir me casser la gueule à moi (...) ainsi qu'à Marilyne (???) car elle a des doutes sur la fidélité dont j'ai pu faire preuve à son égard. Bon elle tempère en me disant qu'elle est folle, qu'elle va essayer d'éviter ça (nous casser la gueule) justement en me bloquant et en zappant mon blog et finit en me souhaitant une bonne vie. C'est gentil :)
Je sais pas si vous pouvez imaginer la suprise que j'ai eu à lire ça. Moi je pensais n'avoir plus aucun problème avec elle et même si elle ne me donnait plus de nouvelles je pensais faire quelque chose pour son anniversaire (la semaine prochaine ; mais bon finalement...). Il faut savoir en plus que je n'ai jamais été infidèle de ma vie (déjà que je ne supporte pas le mensonge...) et il n'y a jamais rien eu entre moi et Marilyne qui est juste une amie. C'est pas parce qu'elle reste dormir chez moi quand on va voir des concerts (pour des raisons pratiques rapport aux RER et pas dans le même lit que moi) que ça veut dire je ne sais pas quoi, et puis ça fait déjà quelques temps que je ne suis plus avec l'ex en question (dont je vais éviter de rappeler le prénom ici mais que les gens attentifs à ma vie auront facilement identifié [au passage oui à un moment je me suis remis avec elle {la première rupture avec elle date de l'été dernier)} et je ne l'ai pas précisé à la plupart dentre vous, je pense qu'il ne vous sera pas trop dur de comprendre pourquoi ^^]). J'ai vraiment eu du mal à comprendre et puis je sais qu'elle n'est pas folle. Je n'ai jamais vraiment pensé qu'elle l'était et je poursuivrai dans cette voix jusqu'au bout, elle était juste malheureuse et donc là je me suis dit qu'elle ne devait pas aller bien mais je ne voyais pas trop en quoi j'en étais responsable puisqu'elle a emménagé avec quelqu'un d'autre il y a presque deux mois. Bref moi du coup ma première réaction après la surprise ça a été de m'inquiéter pour elle (con jusqu'au bout ^^) et je suis allé voir son blog sur lequel je n'avais pas jeté un œil depuis plusieurs mois (il n'est pas bon pour ma santé, les médecins  me recommandent de l'éviter ^^). J'ai appris pas mal de choses là-bas...
Je passe sur les choses n'ayant pas de rapport direct avec moi que j'ai apprises et qui m'ont vraiment déçues également car je pensais vraiment l'avoir aidé à passer un cap mais que finalement elle semble avoir "replongé" chose à laquelle je m'attendais au vue de ses fréquentations et ce qu'elle m'avait laissé supposer il y a quelques temps mais que je me refusais sans doute à croire en me disant que si elle ne me contactait pas c'est que tout allait bien pour elle. Je pensais, apparemment à tort, que l'on était resté en bons termes elle et moi. J'étais persuadé que notre rupture était une bonne chose pour nous deux et après tout elle ne cessait de répéter qu'elle était plus heureuse ainsi. Moi je l'adorais cette fille et je ne lui ai jamais menti une seule fois. De toute façon, vu tout le mal qu'elle a pu me faire aurais-je laissé tout ça durer si longtemps si je ne l'avais pas aimé, si je ne l'avais pas respecté, si je n'avais pas cru en elle ?
J'ai vraiment eu l'impression que l'on vivait elle et moi dans deux dimensions différentes quand j'ai lu son dernier article.
Apparemment elle me déteste. Pourquoi ? J'en sais trop rien...

Des histoires de promesses que je n'aurais pas tenues, en l'occurence celle de la rendre heureuse. Je n'ai jamais promis cela (je ne suis pas idiot, je ne suis pas un beau parleur mythomane, ça ne se promet pas ces choses là), j'ai dit que j'essaierai et je pense avoir fait tout ce que j'ai pu. D'ailleurs elle avait arrêté de se "droguer", elle avait arrêté (enfin presque) de boire et elle avait même arrêté de fumer. Sa situation administrative s'était améliorée, elle avait deux boulots, était finalement bien installée. Elle avait des projets plein la tête et la vie devant elle. Elle avait envie de vivre je crois... Peu après notre rupture elle m'assurait être heureuse avec le type par qui elle m'a si rapidement remplacé et le criait sur tous les toits. Sur son blog elle a encore écrit aujourd'hui : "J'ai beau réfléchir, je ne vois même pas pourquoi j'ai cette haine, vu que je suis heureuse, enfin, oui, je crois que je le suis.". Alors il est où le problème ? Et puis même si elle était malheureuse au jour d'aujourd'hui pourquoi en serais-je le responsable alors qu'elle vit avec quelqu'un d'autre depuis deux mois ? Pourquoi ne serait-ce pas celui qui l'entraine vers le côté obscur de son être qui en serait responsable après  tout ? Pourquoi m'accuser, moi, de toute ces choses ? Peut-être que je n'ai pas réussi à la rendre heureuse et que je ne lui ai rien apporté de positif (si elle le dit) mais elle n'était plus rongée par cette haine quand on était ensemble (et sans être shootée aux medocs pour autant). Et maintenant elle est peut-être heureuse (tant mieux, c'est vraiment ce que je lui souhaite de tout coeur) mais alors pourquoi cette haine et surtout, pourquoi en serai-je responsable ?
Pourquoi tout ça maintenant ? Pourquoi écrit-elle maintenant qu'elle me déteste, pourquoi me traite-t-elle de connard, pourquoi veut-elle me casser la gueule, me défoncer, me détruire.
Je ne comprends rien à rien. Pourquoi ce brusque retour en arrière ? Je ne m'inquiète pas pour moi, mais pour elle. Dans quelle monde vit-elle ?
Vous savez quand j'ai lu certains passages de son article, j'étais en plein surréalisme. Quand j'ai lu ces deux passages : Croyez vous qu'il est possible d'avoir dit à son homme
" Tu m'en veux si je décide d'aller le frapper et de tondre la tête de sa copine ?" et je n'ai pas eu l'idée de déformer la face de sa copine. Juste lui tondre la tête.... Ça sort d'où tout ça ? Je suis célibataire depuis ma rupture avec elle... Et quand bien même je ne le serai pas... Il faut savoir qu'au moment où on a officialisé notre séparation, il y avait un mec, son homme actuel, qui avait emménagé chez elle depuis quelques jours déjà. Bon ok j'avais claqué la porte une semaine avant et je ne voulais plus continuer cette relation mais bon... elle n'a même pas attendu qu'on rompe officiellement pour s'installer avec quelqu'un d'autre et elle émet des doutes sur ma fidélité à moi ? Où va le monde... Elle m'a bien fait comprendre que c'était fini entre elle et moi et que maintenant elle était heureuse avec un autre (bon à vrai dire je ne l'ai pas cru et on voyait bien la déception dans ses paroles et le fait qu'elle avait été un peu "obligée" de procéder ainsi mais bon... si je lui avais dit "moi je veux continuer avec toi" ça aurait été trop tard et puis deux mois après elle est encore avec ce même mec, le décrit comme la meilleure chose qui ait pu lui arriver [c'est assez bizarre de dire ça de quelqu'un qui nous détruit mais chacun son trip après nous et je n'ai pas à juger la façon dont elle veut vivre] et elle se dit extrêmement amoureuse).
Et moi alors je n'aurais pas le droit d'être heureux avec quelqu'un d'autre ? Bah déjà si ça peut la rassurer oui je suis malheureux et oui ma vie c'est de la merde, je crois que ça c'est assez clair... Mais elle a quand même beaucoup de culot, alors qu'elle m'a "abandonné", de balancer des trucs pareils. À ce niveau là il y a vraiment un truc qui cloche. De toute façon faut pas que je me prenne la tête avec ça. Si elle tenait à moi alors elle voudrait mon bonheur (c'est pas le cas apparmement) et étant donné qu'elle est soit disant heureuse avec un autre mec, elle ne devrait que me souhaiter de trouver la femme qui me rendra enfin heureux. Au lieu de ça elle s'invente des films... Pourquoi pas... Elle veut faire du mal à ma copine alors que c'est elle la dernière fille avec qui je suis sortie. Elle aura du mal du coup... Tout ça pour quoi ? Car elle croit que si on était resté ensemble je l'aurais trompée (chose que je n'aurais jamais été capable de faire) ? Laissez-moi rire...

Pfff... Désolé d'être à ce point redondant et je sais que ça n'a pas forcément de lien direct avec le titre (et donc le sujet initialement prévu) de l'article mais je ne pensais pas faire si long sur ce passage et je vais essayer d'en faire le lien avec le reste. Bref... la redondance, le côté lourd, c'est simplement dû à mon incompréhension totale de toute cette histoire. Quand je pense que certaines personnes pensaient que je voulais me remettre avec elle. Ça ne risque pas là je crois...
Disons que tout ça me prouve que je me suis ptet trompé sur elle. Peut-être que je ne la connaissais vraiment pas aussi bien que je le croyais. Et donc ce n'est peut-être pas si étonnant de réaliser qu'elle ne m'a jamais vraiment compris (de toute façon le fait qu'elle croit que je l'ai trompé (ou même ne serait-ce que penser que j'aurais pu le faire), ou que j'ai une copine depuis je sais pas quand, en est une preuve indiscutable). Je suis très dur à comprendre et peu de gens me connaissent vraiment. Je referai un article là-dessus à l'occasion donc je n'insiste pas trop sur ce point mais c'est toujours bizarre de voir que quelqu'un avec qui on est sorti pendant si longtemps (presque un an, c'est pas énorme mais quand même, surtout qu'on se voyait tout le temps puisque dormant souvent l'un chez l'autre et puis habitant à seulement 800 mètres l'un de l'autre ; dans un sens on vivait presque ensemble elle et moi) ne s'est jamais rendu compte de choses ultra-visibles.


C'est ça le lien avec l'article, car le truc qui m'a le plus choqué dans tout ça c'est quand elle dit que mon blog suppure l'orgueil, qu'il suppure de [ma] pseudo supériorité. Qu'un lecteur ne me connaissant pas le pense, ok, il y a parfois vraiment de quoi, surtout que j'abuse parfois un peu trop du troisième ou quatrième degré, mais que quelqu'un me connaissant ne serait-ce qu'un minimum le pense, j'en suis abasourdi... "Tout le monde" (dans mon entourage proche) sait que je ne suis pas fier de ma vie scolaro-professionnelle (c'est connu que c'est le seul sujet un peu tabou que j'ai, la chose dont je n'ose pas trop parler quand je rencontre des gens, le sujet que je n'aime pas aborder) et que je me considère comme étant un raté. Elle est vraiment bien placée pour le savoir en tout cas vu les discussions que l'on a eu ensemble sur le sujet.
Bon bien sûr je suis orgueilleux et oui je me considère comme plutôt intelligent et plus cultivé que la moyenne mais ça s'arrête là (c'est déjà pas mal me direz-vous mais au moins j'en ai conscience et on ne peut pas être parfait). Je ne vais pas jouer le faux modeste à ce niveau-là non plus, ce serait plus du mensonge que de la modestie si je disais que je pense être dans la moyenne, un peu comme si quelqu'un qui court le 100m en moins de dix secondes disaient "je ne suis pas trop mauvais en sprint", un peu comme si Steve Nash disait qu'il réussisait environ la moitié de ses lancers-francs tentés. Absurde... Ce n'est pas pour autant que je me considère supérieur. Je considère que je suis un gâchis à moi tout seul, c'est différent... Très différent !


Bref... ça c'était le premier élément (je sens que cet article va être quelque peu long ^^). Pas forcément le plus important mais l'élément déclencheur je crois et en tout cas il m'aura permis d'hors-sujetisé quelque chose me tenant à cœur. Ensuite j'ai croisé Pauline 2 (je devrais dire Mimipuce mais bon après on va encore croire que je sors avec elle où je sais pas quoi, il y a des gens qui ont du mal à comprendre que je fréquente des filles ou femmes sans forcément sortir avec...) avant de partir faire des courses et du coup j'avais sa situation en tête en partant. Quelque part c'est sans doute le fait de l'avoir croisée à ce moment-là qui est le vrai déclencheur. D'ailleurs je lui ai envoyé un SMS (oui c'est ultra rare mais parfois j'ai un peu de crédit) pour lui dire que je jalousais son éducation (d'où le titre de l'article). Ma Mimipuce c'est ma jeune prof d'anglais, celle dont j'ai publié le magnifique poème ici. Cette jeune fille, quoi qu'elle en pense, elle m'impressionne beaucoup et je l'envie. Je ne veux pas trop détailler pourquoi car je ne suis pas là pour parler d'elle et  qu'il faudrait ptet que je finisse l'article un jour mais voilà quoi...

Et la base de tout ça, c'est mon entretien de BCA à l'INFREP de Mardi. J'ai passé deux heures à parler de mon parcours scolaire et des conneries qui ont pu faire que j'en étais où j'en suis (c'est à dire nulle part xD). Et puis la dame n'est pas psychologue pour rien et elle a repéré en moi (dans mon caractère, dans ma façon de parler, ...) des choses plutôt symptômatiques des enfants précoces. Pas étonnant puisque j'en fais parti (enfin je ne suis plus trop un enfant, surtout que je me sens vieux lol, mais je ne supporte pas d'utiliser l'ancienne appellation de "surdoué" vu que j'ai toujours vécu ça comme un handicap. Handicap social, handicap scolaire, handicap pour tout). Elle a été étonnée qu'on n'ait jamais cherché à me placer dans une école spécialisée (je pense qu'elle devait faire référence aux classes haut-potentiels) et ça m'avait fait penser à Pauline. C'est marrant que j'en sois venu de parler de ça avec elle, car quand j'étais rentré à Rosières dernièrement, on en avait discuté avec ma mère. Elle me disait que j'aurais ptet mieux réussi dans un cadre de ce type.
À vrai dire j'en sais rien... J'aurais sans douté été plus attentif en cours, certes... d'ailleurs j'ai profité de reparler de tout ça avec la dame pour à nouveau fustiger le système éducatif français (et j'ai été ravi qu'elle partage mon point de vue sur le sujet) mais bon... Dans un sens ma scolarité jusqu'au bac n'a pas souffert de graves problèmes. Après tout j'ai eu mon Bac S assez facilement à 18 ans en ayant autour de 14 de moyenne en Terminale, ce qui est plutôt correct, surtout comparé aux enfants précoces qui redoublent des classes de primaires "pour rien" et qui sont ensuite orientés n'importe où. Je ne pense pas avoir été mal aiguillé jusqu'au Bac puisque le Bac S c'est ce qu'on appelle la voie royale (on peut se diriger vers presque toutes les études supérieures avec un BAC Scientifique) et je n'ai pas trop accumulé de lacunes. Bon ok si je n'avais pas fait ce blocage à la con sur la physique j'y aurais ptet été admis à Normal Sup' finalement, mais rien n'est certain et puis dans un sens ça reste du détail. Je pense que le problème vient surtout du fait que du coup j'ai toujours tout fait en dilettante puisque non motivé. Je réussissais mais sans méthode de travail ni rien et forcément à un moment ça a pu jouer des tours même si ce n'est pas le fait d'être placé dans une école spéciale qui aurait empêché les problèmes d'ordres personnels qui me sont tombés dessus par la suite et qui sont vraiment les responsables principaux du gâchis que j'ai commis au niveau de mon ascension scolaro-professionnelle (j'aime bien cet accouplement d'adjectif, vous avez vu ?). Et à vrai dire les établisemments spécialisés je ne sais pas si c'est forcément une très bonne chose. C'est un peu comme le lycée dans lequel est ma Mimipuce, un peu comme toutes ces classes prépas "parisiennes" (entre guillemets car le terme parisiennes ici n'est pas vraiment géographique, mais je ne vais pas me lancer dans une explication de tout ça) dans lesquelles je n'aurais sans doute pas supporté de mettre les pieds (bon en même temps je voulais aller à Normal Sup donc ça parait un peu contradictoire mais c'est différent car on y entre plus vieux). J'entends par là que c'est quand même très élitiste et que déjà qu'on me trouve parfois prétentieux actuellement alors si j'avais été là-dedans je préfère ne pas imaginer ce que ça aurait été xD. Et puis de toute façon il n'y avait pas de telles écoles dans l'Aube je crois.
Donc je ne suis pas forcément fan de ça tout comme je ne suis pas fan du sautage de classe. Moi qui étais plutôt incompris et donc rejeté au collège et en début de lycée (j'ai arrangé ça à ma façon sur la fin mais ça m'a coûté du temps [je me comprends et ne veux pas expliciter, désolé ^^]) je ne pense pas que ça aurait arrangé les choses. Le fait de penser que l'enfant sera mieux compris en étant avec des élèves plus âgés c'est un peu de la connerie à mon sens. Un enfant précoce est par définition même plus mature que les enfants de son âge intellectuellement, certes, mais il est souvent plus immature pour tout ce qui touche au reste, donc bon... et puis genre moi qui ait toujours été le plus petit de la classe, ça n'aurait fait qu'accentuer tout ça. Bon de toute façon on ne m'a jamais proposé de sauter de classes et j'aurais forcément refusé. Je pense que j'aurais pu suivre sans trop de soucis (après tout quand j'étais en CM1, vu que j'étais dans une classe mixte CM1/CM2 je suivais une partie du cours des autres, d'ailleurs j'avais bien aimé cette année hormis le fait que le prof me faisait peur ^^ par contre je crois me souvenir que de toutes mes années de primaire, mon année de CM2 est celle où j'ai été le plus dissipé, celle où j'ai reçu le plus de remontrance sur mon comportement et avec le recul je me dis que ça vient ptet du fait que j'avais déjà vu une partie du programme l'année d'avant [stoppons la trop longue parenthèse]) mais de toute façon j'aurais refusé si j'avais eu le choix car à l'époque je me sentais bien dans mes classes (je veux dire avec mes camarades).
Mais c'est vrai que je regrette de ne pas avoir eu la possibilité de sortir du lycée en étant totalement trilingue, avec des méthodes de travial rigoureuse, l'envie de travailler (de me donner à fond) et de l'ambition, choses qui me font envier le cursus scolaire de Pauline justement.


En tout cas je ne suis vraiment pas fier de mon parcours scolaire car j'aurais pu faire beaucoup mieux et que maintenant à 25 ans bah... enfin bref, ne pas trop y penser mais c'est galère.

Publié dans Ma vie trépidante...

Commenter cet article

Elle* 06/06/2007 18:14

Pour encore plus vite disparaitre, je crois
 
:s
 

Zoldickun 06/06/2007 19:28

Tu réapparais quand tu veux en tout cas.

Elle 02/06/2007 10:50

Que veux tu...j'aime disparaitre !
Mais le hasard ( ? ) me fait souvent ré-apparaitre :p
Alors comment vas tu ?

Zoldickun 03/06/2007 20:12

Content de te voir réapparaître en tout cas. Sinon pour la question, bah c'est le genre de questions à laquelle je n'aime pas trop répondre, surtout ici.

Elle* 01/06/2007 21:09

Je ne sais pas si tu te souviens.
Un jour, enfin, pendant qq temps j'avais laissé qq commentaires ici.
J'viens d'y retomber par hasard ( ? ) donc j'en profite pour te passer le bonjour.
Pourquoi pile sur cet article ?
Simplement parce que je clique forcément sur la catégorie qui contient les publications les plus personnelles ^^ curieuse comme je suis !
 
 

Zoldickun 02/06/2007 01:18

Si si, je me souviens très bien. J'ai une bonne mémoire :pNan mais sérieusement quand des gens laissent vraiment plusieurs commentaires, même si c'est vrai que j'en vois défiler pas mal, bah je me rapelle d'eux en général. En plus toi je t'avais envoyé des mails à l'époque avant que tu ne disparaisses (on se perd facilement en Bourgogne xD).En tout cas, bonjour !

Flo-Avril2 28/05/2007 00:26

Et bien Nico, tu en as bien bavé non? Et je pense que ce n'est pas terminé.Bissouille et bonne nuitFlo

Zoldickun 28/05/2007 15:40

C'est pas cool de dire que tu penses que c'est pas terminé ;)Enfin si c'est pour faire référence à ce qu'il m'arrive actuellement, ce n'est pas comparable quand même :pBisous et euh... bonne journée vu l'heure de ma réponse.

al 22/05/2007 12:10

moi j'aodre ton blog et ton article sur la jalousie éducative me fait pensé a mn expérience! bref bon courage ^^ si ca te dis de passer sur mn blg! kisss

Zoldickun 22/05/2007 14:12

Merci et bon courage à toi.Quant à ton blog, je passe toujours sur les sites quand les gens renseignent le champ concerné au moment de l'ajout du commentaire ;)