Vous et les autres !

Publié le par Zoldickun

Je ne me rapelle pas m'être évanoui, juste de temps en temps assoupi et pourtant...
Je n'ai senti aucune secousse, pas le moindre tremblement, et pourtant...
Ai-je reçu un choc ? Ai-je subi de réels traumatismes récemment ? Je ne crois pas, et pourtant...

Je ne sais pas où je suis. Tout est pareil mais c'est différent et je n'ai suivi aucun changement, ne sais même pas ce qui a changé ; je sais juste que ce n'est plus pareil.

Vous n'avez pas encore tous fui, quelques uns d'entre vous sont restés. Enfin je crois... Je crois le sentir mais rien n'est sûr. Aucune certitude dans ce monde qui n'est pas le mien. Beaucoup d'apparences fausses, tant de contradictions indéniables.
Je sais que vous êtes là. Pas la peine de me le crier... Vous êtes bel et bien là ! Mais qui êtes-vous ? Je crois reconnaître certains traits de caractères, redécouvrir des visages connus, repérer certaines odeurs familières. Tout ça me dit quelqu'un chose mais il y a toujours un petit détail qui cloche, des choses qui n'existaient pas avant, des absurdités qui ne devraient pas exister.

J'ai vraiment l'impression de vivre depuis peu une vie qui n'est pas vraiment la mienne. Pas la peine de me regarder ainsi, je ne suis pas idiot ! Évidemment que je me suis demandé si ce n'était pas moi qui avait changé. Mais écoutez, je me connais quand même mieux que vous qui ne m'avez peut-être jamais vraiment connu (qui pourrait prétendre le contraire ?) !
Je sais que j'étais bien moi. Je sais que je suis moi. Et moi est égal à moi, jusqu'à preuve du contraire. Que vous me trouviez complexe ou non n'enlèvera rien au fait que j'ai une identité propre à ma personne. Je n'ai pas changé car j'ai toujours été moi, n'est-ce pas irréfutable ?

En revanche, il semble que je vive une vie qui n'est pas vraiment la mienne. Une vie que je partage avec d'autres. Ces autres c'est vous sans être vous. Mais je sais bien que vous n'avez pas pu tous changer pile au même moment. Il s'est forcément passé un truc, comme une application irrationnelle de la théorie des quanta, comme si l'interdimensionnalité était à nouveau de mise.
Ces histoires de couleur indigo peuvent-elle se réitérer de la sorte ? Il ne serait même plus question de réincarnation ici puisqu'il s'agit d'une survie parallèle. Alors comment faire pour s'y retrouver ? Pourrais-je commencer par espérer retrouver certains d'entre vous parmi ces autres vous qui m'entourent ?

"I need some hope as I used to need your help !" "Unagasai de kudasai !"

Mais si je me disais que finalement tu es bien toi, alors je te regarderai dans les yeux en te disant, sûr de moi : Penses-tu vraiment que ça ne change rien alors que tout est différent du coup ?
Et selon ta réponse je verrai si on t'a transféré en même temps que moi.

Et alors je verrai si je décide ou non de faire le ménage dans cette vie sans ménager les gens où si j'attendrai le moyen de rentrer là où ils sont restés.

Commenter cet article

laurianne 23/06/2007 13:51

no idea, j'ai parfois du mal à comprendre les gens dont je suis proche, alors dire que j'ai compris l'important, ce serait prétentieux je pense...
mais je pense avoir compris une partie enfin j'ai bien dit "je pense"

Zoldickun 24/06/2007 13:19

Oui, peu importe de toute façon. Bon là ce n'est pas un poème mais c'est un peu pareil que quand je dis que ce n'est pas important que l'on comprenne mes poèmes ou pas. Chacun peut l'interpréter selon son vécu et si ce chacun y trouve un intérêt alors tant mieux.Si je voulais vraiment en parler pour me faire comprendre j'écrirai dans ma vie trépidante.

laurianne 20/06/2007 21:07

c'est à la fois chaotique et trés clair, comme si t'avais cherché à noyer l'essentiel dans du "superflu" (pas mauvais non plus hein), histoire que tout le monde capte pas ce qui est important, parce que justement, c'est important.

Zoldickun 20/06/2007 23:11

Et tu penses avoir compris l'important ?

Amandine 29/05/2007 13:38

Sous le charme tout simplement !!!
c'est vraiment superbe ..;
 

Zoldickun 29/05/2007 14:41

Merci. Ça fait plaisir de voir que ça a plu à quelqu'un car je ne le trouve pas très "abordable" comme texte. C'est spécial quand même.