[Education] Les élèves français mal notés par l'OCDE...

Publié le par Zoldickun

Je n'écris pas beaucoup dans cette catégorie, certains diront que je n'écris plus beaucoup tout court xD, mais dans la semaine je suis tombé sur un article dont le contenu me parait intéressant à connaitre et qui est peut-être passé inaperçu.
Je n'aime pas trop recopier en intégralité des choses qui ne sont pas de moi, mais là je vais plus ou moins le faire : tout ce qui sera écrit en italique sera piqué d'un article publié en page 12 du Matin Plus n°172 (Mercredi 5 Décembre 2007).
Il s'agit d'un article évoquant une récente enquête de l'OCDE sur la qualité de l'éducation (scolaire) dans le Monde.


L'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE) a décerné hier à la France un bonnet d'âne pour le faible niveau scientifique de ses élèves de 15 ans.
L'enquête Pisa (Programme international pour le suivi des acquis des élèves) - menée auprès de 400 000 élèves de 57 pays représentant 90% de l'économie mondiale en 2006 - classe la France à la 19ème place en sciences, à la 17ème en mathématiques et compréhension de l'écrit. Cette nouvelle enquête atteste d'une dégringolade. En 2003 l'enquête Pisa, dont les critères d'évaluation étaient différents, classait la France au 10ème rang. "C'est une position moyenne (...) Bien sûr on  s'attendait à de meilleures performances mais on ne peut pas considérer que la France est en situation d'échec complet dans son système d'éducation", a déclaré hier Eric Charbonnier, membre de la direction de l'éducation de l'OCDE lors de la présentation de l'étude. Il explique ces faibles résultats par la forte proportion d'élèves en difficulté et la faible proportion d'excellents élèves. Selon lui, la France doit cibler ces deux catégories pour espérer progresser dans els classements internationaux.
En tête de cette nouvelle enquête figurent la Finlande, comme lors de la précédente édition, Hong Kong et le Canada. À l'inverse les moins bons élèves sont : l'Azerbaïdjan, le Qatar et le Kirghizstan.

Voilà, j'ai recopié l'article dans son intégralité et j'en ai profité pour rajouter un petit lien hypertexte, car du coup je me suis un peu renseigné là-dessus.

Bon maintenant une petite réaction... J'ai toujours été très insatisfait du système scolaire français même si j'ai conscience que pour moi il aurait fallu quelque chose particulier à causes de certaines particularités... Je sais aussi qu'il est aisé de critiquer quand on ne propose pas de meilleur système. Il n'empêche, quand je vois des gens dire "qu'on ne peut pas considérer que la France est en situation d'échec complet dans son système d'éducation" c'est quand même un peu du foutage de gueule. Faut-il attendre que tout se casse la gueule pour enfin reconstruire ? Ne peut-on pas avoir d'ambition supérieure ? Il fut un temps où la France était réputée pour la qualité de son système d'éducation. Bien sûr ça concernait les grands universitaires, la formation en école d'ingénieur ou de commerce et c'est évident qu'on ne peut pas juger la qualité d'un système à son élite mais bon... là je ne suis pas sûr que l'élite sauve vraiment le reste du bateau.
On peut également remarquer que les pays comme la Finlande (premier en compréhension de l'écrit) ou le Japon et la Corée (qui dominent les résultats scientifiques) font partis des meilleurs en ce qui concerne le faible écart entre les meilleurs et les moins bons éléments, preuve qu'il est possible de truster les meilleurs places sans négliger les élèves les plus en diffcultés.
Franchement, il ne faut pas se voiler la face, quand je regarde autour de moi et que je vois des gens (ayant le BAC) qui ont des diffcultés pour lire ou à comprendre de la logique de base, il y a forcément quelque chose qui cloche. Le nivellement pas le bas est une constance de ces dernières années dans le système éducatif français, quelque chose qui semble empirer.
Dans quel but ?
Alors bien sûr on peut toujours considérer les "dommages collatéraux" que peuvent entraîner certains systèmes qui réussissent mieux que nous. Je ne connais pas du tout la Finlande donc je ne sais pas comment ça se passe là-bas (il serait sans doute bon d'aller y jeter un œil en revanche) mais c'est vrai que je ne suis pas forcément un grand fan de la pression morale exercée sur les écoliers japonais par exemple.
Comme je l'ai précisé je n'ai pas forcément grand chose de mieux à proposer, ce qui me dérange le plus dans tout ça, c'est de faire comme si de rien était.

Bref... je vous laisse prendre notes des résultats vous-même (version pdf), je sais que tout ce que je peux écrire n'y changera jamais rien, mais bon...
  

Publié dans Actualités diverses !

Commenter cet article

Liloow 02/02/2008 14:34

ben j'ai pas lu les longs commentaires précédents car trop longs...
je suis assez d'accord avec le fait que le système éducatif est très lacunaire... et pas seulement au niveau des sciences et de la compréhension de l'écrite.
Je suis étudiante en langues vivantes, et dans ce domaine aussi notre éducation n'est pas terrible. J'apprend l'anglais depuis de nombreuses années et pourtant quand je suis partie au Pays de galels l'an dernier j'arrivais pas a aligner deux mots et a comprendre quelque chose!
Bon apprend je pense que le système n'est pas le seul en cause dans ce pseudo echec d'éducation, si je comprend bien... Je pense que ca vient uassi de la manière d'enseigner et de la volonté des élèves a vouloir réussir ou pas... et y a peut etre aussi une sorte de déterminisme social qui fait que l'on va réussir ou pas. (c'est un peu simpliste mais beaucoup de personnes s'enferment dedans)
 
bon et pour les sciences, peut etre que notre niveau est bas pour les élèves de 15 ans... mais y a moyen de le remonter ensuite,au lycée peut etre puis après si on veut en faire son métier, je pense que les facs et classes prépas scientifiques ont un niveau relevé... sinon les chercheurs francais qui s'exilent ne seraient surement pas bie naccueilli a l'etranger..
bon après peut etre que je raconten 'importe quoi ou que je suis hors sujet mais bon ^^
 
 
 

Zoldickun 03/02/2008 17:52

Oui c'est ce que je dis, il y a des gens qui ont un niveau très intéressant et en effet ce n'est pas pour rien si on se fait "voler" nos jeunes chercheurs. Mais ça pour moi ce n'est que la partie visible de l'iceberg.

Zoldi 09/01/2008 23:04

Petit complément venant de rtl pour se détendre un peu : http://beta.rtl.fr/fiche/24058/les_eleves_de_cm2_ont_de_grosses_lacunes_en_histoire-geo_.html

Zoldickun 12/01/2008 12:29

Petit extrait des fois que ça soit effacé vu que les liens ne sont pas éternels (mais c'est surtout l'extrait audio qu'il faut écouter) :
On sait que les enfants de la génération SMS ont un peu de mal avec l'orthographe. Visiblement c'est aussi très laborieux pour l'histoire-géo. Selon une étude réalisée par le ministère de l'Education nationale, plus de 40% des élèves de CM2 montrent de grosses lacunes dans cette matière.

Guimauve 30/12/2007 21:05

En quoi donner un pseudo ou un nom bidon change t-il quelque chose ?Simplement il est difficile de vous lire tant effectivement la syntaxe est approximative, ce qui nuit considérablement à votre propos...Pour le reste ce ne sont que des bons vieux clichés éculés sur l\\\'EN qui arrangent bien nos gouvernants.Je reprends donc votre texte :Des choses particulières car vous étiez particulier... Mais les élèves, ou plutôt l\\\'individu n\\\'est-il pas un être particulier ? Donc vous avez l\\\'air de prôner un meilleur encadrement car comment dans les conditions de travail actuelles faire du "particulier" ? pourquoi le succès d\\\'Acadomia est-il si important  ?Ensuite le "c\\\'était mieux avant", un grand classique... mais c\\\'était mieux par rapport à quels élèves ? ceux qui il y a 40 ans n\\\'allient guère au collège encore moins au lycée ? Toutes ces comparaisons sont pathétique et ne servent qu\\\'une chose, dire que tout va mal (et je ne dis pas que tout va bien), trouver un bouc émissaire et scier les branches censées être pourries et supprimer pour que cela aille mieux à la rentrée prochaine 11 000 postes d\\\'enseignants...Le pouvoir a intérêt à laisser un maximum de gens dans l\\\'ignorance oupire leur faire crois qu\\\'ils pourront s\\\'élever dans la société par l\\\'école, gigantesque gare de triage...La Finlande... le Graal de la pédagogie... Comment faire des comparaisons malhonnête pour manipuler l\\\'opinion... Comment comparer en effet un pays de moins de 6 millions d\\\'habitants (Paris et sa région et encore...) avec un autre de plus de 60 M ? Comment comparer deux histoires l\\\'une marqué par la colonisation/décolonisation et l\\\'immigration massive due aux Trente Glorieuses et un pays quasi à 100% slave... Leur système scolaire est exemplaire ? sans doute puisqu\\\'il ya peu d\\\'élèves par classe et que les élèves en difficulté sont pris en charge très tôt par petits groupes ou individuellement... Que veut-on prendre du système finnois ? cette organisation qui permettrait (au conditionnel car la massification scolaire et son corolaire la démocratisation n\\\'est pas la même en France, le niveau de vie non plus, le système social encore moins) de sauver ce qu\\\'on appelle ici les décrocheurs ? et bien non, on va prendre la décentralisation , le fait que les chefs d\\\'établissements recrutent leurs enseignants, l\\\'avancement au mérite (comme si tous les élèves, les établissements, les histoires des établissements étaient les mêmes) sans oublier le démantèlement de la carte scolaire... Et que nous dit-on sur cette Finlande paradisiaque ? qu\\\'il y a une entente merveilleuse entre ces chères têtes blondes et leur enseignants, peu de répression...  C\\\'est bien connu, les écoles en France sont des bagnes... Mais jamais on ne parle des 150 réformes que les enseignants ont du avaler, jamais on n\\\'évoque la gabegie parentale, jamais on pointe du doigt les enfants de plus en plus destructurés dont une bonne part devraient être suivis médicalement, et surtout jamais on ne tance la feignasserie rampante de toute une génération à qui l\\\'on a dit en sous main que de toute façon l\\\'école n\\\'amenait à rien et que le niveau était de plus en plus bas... non, on valorise des Zidane ou des Carla Bruni, cela fait rêver et laisse le populo tout en bas, plus pratique pour faire passer des lois populistes et poujadistes...Le nivellement par le bas dis-tu ? J\\\'ignore ton âge mais en 1987 seul 20 % d\\\'une classe d\\\'âge avait le bac : 20 % !! aujourd\\\'hui on frise les 80 % la question n\\\'est pas de se demander si le niveau a baissé mais de savoir ce que faisait en 1987 ceux qui n\\\'atteignaient pas le bac et aujourd\\\'hui d\\\'arrêter de faire croire à notre jeunesse qu\\\'ils seront tous footballeurs, médecins ou avocats...Quant à aller en Finlande si tu suivais l\\\'actualité tu aurais vu Darcos pieds nus dans le nirvana Finlandais apprendre  les tables de multiplications en chansons en primaire comme si bien sûr cela ne se pratiquait pas ici... Et je passe sur le discours sur la fameuse méthode globale de lecture si décriée, cause de tous els maux alors que je ne connais personne autour de moi en 20 ans qui l\\\'ait utilisée... Bref ce genre d\\\'étude comme celle de l\\\'OCDE d\\\'ailleurs est à prendre avec des pincette car elle veulent orienter les politiques des états vers une uniformisation des système, ce qui serait la fin de notre belle soit disant égalité républicaine qui commence à l\\\'école...En espérant que cela ait été un peu plus argumenté...Cordialement,

Zoldickun 05/01/2008 12:29

C'est la façon de faire qui change tout... Le choix du pseudo en question (Guimauve), en mettant qui plus est une fausse adresse mail (alors qu'il suffisait dès le départ de ne pas remplir le champ dédié)... Je trouve que ça enlève dès le départ tout crédibilité au contenu du commentaire.En l'occurence le commentaire n'avait aucun contenu de toute façon... Je n'ai jamais compris ce genre de chose... Me laisser un commentaire qui n'apporte rien pour presque me reprocher d'avoir écrit quelque chose qui en sert à rien.Attention, ce n'est pas la forme qui me déplait mais bien le fond dont je n'ai aucunement saisi l'éventuel intérêt. Ça ne me dérange pas qu'on ne soit pas d'accord avec moi, ça ne me dérange pas non plus qu'on ne trouve pas que ce que j'écris est génial, ... et à ce titre le second commentaire est bien plus légitime justement.Dans le premier on me dit que c'est vide sans me dire en quoi, on évoque mes fautes de syntaxe sans n'en pointer une seule du doigt pour me permettre de corriger, d'améliorer. C'est en ça que la critique n'a aucun intérêt.Maintenant reprenons tout le début puisqu'apparemment il faut tout préciser. D'une part personne ne vous a obligé à venir lire cet article (ce billet devrais-je écrire) et je ne sais pas si je dois m'excuser d'exprimer mon opinion dans un espace qui m'est personnel bien que publique. À vous de me dire...D'autre part le but de l'article au départ ce n'est pas d'exprimer mon opinion, j'ai parlé d'une étude faite par l'OCDE. J'ai mis un lien vers cette étude et j'ai recopié un article pris dans un magasine. Le seul but à ce niveau c'est d'informer les gens qui partagent mon univers et qui n'auraient pas entendu aprler de ça. Car je trovue ça intéressant, car c'est totalement en adéquation avec ce que je peux être, mais ça vous ne pouvez rien en savoir vu que vous ne me connaissez pas. Voilà le but principal de l'article, le but unique même...Suite à ça, plutôt que de me contenter de recopier tout ça, j'ai voulu émettre un avis personnel, c'est mon droit non ? C'est un avis argumenté je trouve et j'ai des raisons (des exemples) pour penser ce que j'ai écrit. Alors après si vous n'êtes pas d'accord, soit... comme vous avez pu le remarquer il y a de la place pour dire que vous n'êtes pas d'accord, vous allez le droit d'exprimer en quoi en argumentant votre point de vue (mais le premier commentaire est, ce n'est bien sûr que mon avis, profondément stupide).Parlons un peu de ma syntaxe... J'aimerais bien que vous citiez des exemples de choses difficiles à lire (c'est très court ce que j'ai écrit moi-même qui plus est). Et je n'ia jamais dit que ma syntaxe était correcte. Au contraire même, c'est un argument qui joue en ma faveur puisque je critique un système qui aurait justement dû m'apprendre à m'exprimer correctement. J'ai bien conscience que je n'aurais jamais dû mériter le15 et le 18 que j'ai eu au Bac français et c'est bien là le problème... Si on en vient à me donner à moi des notes pareilles ce n'est vraiment pas bon signe quant au niveau des autres élèves... Quand je dis que je connais des gens qui ont le Bac et qui ne savent pas lire, excusez-moi de trouver ça anormal. Et autant je suis d'accord sur le fait que les parents devraient se montrer un peu plus concernés par l'éducation scolaire de leurs enfants, autant c'est quand même à l'école que l'on est sensé apprendre à lire et franchement ce n'est pas normal de se retrouver au lycée (même au collège) avec des élèves ne sachant pas lire. Il suffit d'insister un peu, ou d'avoir déjà redoublé une ou deux fois pour qu'on accepte de te faire passer dans la classe supérieure. Ne venez pas me dire que c'est faux, je l'ai vu tant de fois... Un élève qui n'a pas le niveau pour passer dans la classe supérieure n'a pas à y être accepté. Point !En ce qui concerne les clichés en quoi s'agit-il de clichés ce que je viens d'écrire ? Qu'est-ce que j'en ai à foutre du gouvernement moi . Je n'ai rien contre le corps enseignant, j'ai même voulu être enseignant justement car j'avais été déçu de mes profs et que je voulais essayer d'apporter autre chose. Finalement je suis devenu informaticien mais bon... c'est très lourd de voir des gens se rebeller dans le vide (c'est ça que vous faites justement, le fait de se braquer sans raison, de s'inventer des ennemis en rejetant d'office toute proposition, toute critique constructive...)Vous me parler d'Acodomia mais en quoi ai-je fustigé ce genre de choses ? J'ai moi-même donné des cours individuels et il y a toujours eu de bons résultats derrière. Je sais bien que c'est aussi une question de moyen, mais c'est le résultat qu'analyse l'OCDE justement. Ai-je écrit quelque part qu'il ne falait pas réduire le nombre d'élèves par classe, donner à l'enseignant les moyens d'enseigner ? Je suis totalement partisan de ce genre de choses et je n'ai fait aucune erreur syntaxique qui puissent faire comprendre l'inverse, là à mon avis il y a un gros problème de compréhension (limite des phantasmes venus dont ne sait où) dont je ne suis pas, je pense, responsable.Ensuite, chercher des solutions, ce n'est pas chercher un bouc émissaire, il ne faut pas être obtu à ce point... Et c'est en acceptant ses propres erreurs que l'on progresse de toute façon, non ?Et le nivellement par le bas je le dis et le redis. je l'ai constaté moi-même et aucun de vos arguments ne prouvent le cotnraire. Aujourd'hui on a peut-être 80% de taux de réussite au BAC mais le BAC ne vaut quasiment plus rien... Comme j'ai dit je connais des gens (nombreux) qui ont le Bac mais ne savent pas lire correctement. Alors avant il y avait moins de gens qui avaient le bac, mais ils savaient tous lire, non ?Autre exemple : au cours de mon premier semestre en Maths Sup, j'ai appris des choses qui pour moi étaient nouvelles et que mon père avait appris avant la terminale. Les programmes ont depuis été très raccourcis et ils le sont encore au fil des ans.La plupart des universitaires (enseignants) le constatent dans leurs branches respectives. Tous les étudiants arrivent, certes plus nombreux, avec un moins bon niveau général, qu'il y a quelques anénes. Qu'est-ce que vous pourriez dire qui prouverait que c'est faux ? Un vrai argument pas un "c'est juste un cliché". Une preuve que ce que disent les enseignants du supérieur quant au niveau de leurs étudiants est faux, une preuve qu'avant il y avait le même pourcentage d'éleves ayant le bac qui ne savaient pas lireBref... je suis désolé de répondre si tardivement, et je n'ai malheureusement pas le temps de développer plus (ça doit être rempli de fautes de syntaxe). Il faut que j'aille apprendre moi-même, autodidacte un jour, autodidacte toujorus, tout ce qu'on ne m'a pas appris à l'école et qui fait que je suis incapable d'argumenter correctement sans faire de fautes gramaticalo-syntaxiques à toutes les lignes.Au plaisir...   (je ne cherche pas à avoir raison et ne suis pas borné, j'aime me remettre en question, je veux juste un ou deux arguments capables de me faire constater els erreurs que je faisais jusqu'alors) 

Guimauve 29/12/2007 05:42

C\\\'est fascinant de vide et de fautes de syntaxe ;-) merci de cette contribution qui n\\\'apporte rien ;-)

Zoldickun 29/12/2007 21:44

Merci, je suis un bon représentant de l'éducation  française alors :)Et apparemment toi aussi d'ailleurs ^^D'ailleurs pour laisser un commentaire de ce type : une belle critique anonyme qui  en plus de n'apporter aucune correction est tout simplement exempte d'arguments, tu es forcément de nationalité française ;)Enchanté :)